L’Endurance 1914-1917

Un vrai voyage dans la série des Livres de voyages anciens.


Ernest Shackleton

Antarctique

Période du voyage 1914-1917, première date de parution 1920, multiples versions étendues et traductions jusqu’à nos jours

Environ 300 pages avec cartes et photos. La version française classique actuelle est L’Odyssée de l’Endurance, Première tentative de traversée de l’Antarctique 1914-1917, Ernest Shackleton, M.-L. Landel et Paul-Emile Victor. Un autre est L’Endurance 1914-1917, celui-ci semble être une traduction d’origine.

Version numérique sous divers formats en anglais: South! The Story of Shackleton’s Last Expedition, 1914-1917. C’est la seule version numérique disponible librement.

L’exploit d’Ernest Shackleton réside dans la gestion de l’échec de son expédition. Initialement parti pour traverser l’Antarctique, il n’y met même pas pied et perd le navire dans la Mer de Weddell. Le groupe d’hommes dérive ensuite vers le nord-ouest. Lorsque la banquise se brise définitivement, ils s’embarquent dans leurs canots pour rejoindre l’inhospitalière Île de l’Éléphant. Ils arrivent à s’y abriter, mais ne peuvent y atteindre aucun secours. Shackleton décide alors de partir avec le meilleur canot et cinq compagnons jusqu’aux lointaines Îles de Géorgie du Sud où des stations baleinières sont installés. Cette traversée dans l’Océan Antarctique sur 1500 kilomètres est une des entreprises les plus héroïques de la navigation maritime. Sans instruments, avec des équipements de fortune, ils réussissent à traverser une des mers les plus dangereuses du globe. Ils atterrissent sur l’île principale, mais du côté hostile et après la difficile traversée maritime, ils doivent franchir l’île très escarpé à pied. Ceci revient à une expédition alpine hivernale, c’est un monde inconnu pour les six marins. De la station balnéaire, ils réussissent à sauver leurs compagnons restés l’Île de l’Éléphant vers l’Amérique du Sud.

Cette dernière entreprise est rendue difficile par la première guerre mondiale qui avait éclatée peu après le départ de l’expédition, beaucoup de navires sont réquisitionnés pour des raisons de guerre. Bien que tous les membres aient survécus l’expédition, beaucoup seront enrôles dans l’armée à leur retour et un certain nombre tombera à ce carnage inutile.

 

Carte des routes de l’expédition de Shackleton par Sémhur/Wikimedia/CC-SA-4 (cliquer pour agrandir)

No Comments

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.