Relation du Groenland

Une relation de voyage dans la série des Livres de voyages anciens.


Isaac de La Peyrère

Groenland, Danemark, Détroit de Davis, Baie d’Hudson

Date de parution 1647. Original français.

Environ 65 pages, illustré d’une carte et de quelques gravures des habitants du Groenland. Écrit en français du 17e siècle avec certaines particularités grammaticales.

Version numérique sous divers formats: Relation de l’Islande by Isaac de La Peyrère.

Postérieur à la Relation de l’Islande, cette description pré-scientifique du Groenland est de meilleure qualité. L’auteur n’a certes pas voyagé vers cette grande île, mais il a été se renseigner au Danemark auprès de personnes au mieux Informés pour ce temps. Cependant, il se base principalement sur une Chronique Islandoise du 14e siècle et une Chronique Danoise un peu plus récente. La première fait partie d’une des sagas islandaises et elle est très fantaisiste, ce que La Peyrère différencie dans son rapport. Il n’hésite cependant pas à débattre longuement de l’existence de licornes marines et terrestres. Bien qu’il ait la preuve que la grande corne marine soit une dent de narval, il ne nie pas l’existence parallèle de licornes terrestres (en détaillant bien leur physionomie).

Représentation de deux habitants du Groenland

Contrairement à la Relation de l’Islande, il ne débat pas longuement l’histoire du peuplement de l’île. Une partie attristante sont les récits de navigateurs danois rapportant des “sauvages” au Danemark et qui finissent tous par mourir (de lassitude ou en fuyant). Le récit de l’expédition de Jens Munk (Capitaine Munck) clôt la relation, il s’agit d’une des premières expédition documentées qui hiverna dans les glaces (uniquement trois sur une cinquantaine survivent et reviennent au Danemark).

Carte jointe au livre (cliquer pour agrandir)

No Comments

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.