En Autriche, Suisse ou Allemagne en camion aménagé en hiver

Valable toute l’année

Dans ces pays il est interdit de camper et de ce fait aussi de dormir dans son véhicule. Cependant ce moyen est tellement peu pratiqué que les rares camions aménagés sont souvent tolérés ou ignorés. Il faut cependant faire attention près des habitations où des habitants trop zélés peuvent appeler la police. Vu que dormir dans un camion en soi n’est pas défini et quand on ne cause pas de bruit autre gêne active, il n’y a en général pas d’amande mais la demande de décamper peut être prononcée. Toute cette procédure est assez embêtante.

Près des campings ouverts, la police est en général à la recherche active de camping-cars et de camions posées librement. Il peut être difficile de se poser dans des belles zones naturelles dans les montagnes où il y a par définition peu de place et les rares espaces ouverts sont pris par les campings.

Il y a moins de places accessibles et de terrains vagues qu’en France et dans le sud de l’Europe. Souvent les seuls endroits accessibles en camion sont les parkings de randonnées ou de sites touristiques. Les barres aux parkings sont presque inconnues.

Le parking de Niederthai vu d’un peu plus haut

En Suisse on voit souvent des panneaux interdisant le camping sur des aires et des parkings. Je ne sais pas si cette interdiction est vraiment exécuté hors agglomération.

En Autriche et en Allemagne Google Street View est très peu disponible et il est de ce fait difficile de repérer des sites à l’avance.

L’avantage des parkings de randonnées est qu’ils sont souvent au fond des vallées, en bordure de forêt et donc loin des habitations. Attention cependant, il y en a qui sont payants et les weekends on risque d’être réveillé par les randonneurs très matinaux.

En hiver

Hors saison, la situation pratique pour se poser en camion ne change pas vraiment. Il se peut que l’on soit plus remarqué parce que l’on est le seul garé sur un grand parking de randonnée. De manière générale la discrétion s’impose ici plus qu’ailleurs: venir après la tombée de la nuit et éviter toutes lumières et claquement de portes. Cela impose un repérage de jour.

Neige dehors et buée à l’intérieur.

Barrages et interdictions saisonnales

Des routes et aires barrés le sont de manière conséquente, il est inutile de chercher à passer. Il faut faire attention sur les parkings de stations de ski qui sont déblayés tôt le matin. Contrairement à la France et à l’Italie, il n’y a souvent pas d’endroit spécial pour les camping-cars et les camions aménagés sur ces parkings.

Il n’est en général pas possible de se poser près d’un camping fermé hors saison. Souvent il n’y a simplement pas de place.

En cas de neige, il faut savoir que toute route déblayée mène logiquement à une habitation. En général il n’est pas bon de s’engager dans une petite route déblayé à la largeur d’une seule voiture pour chercher une place pour la nuit.

Campings en hiver

On ne trouve des campings ouverts que près de sites touristiques comme les grandes villes et près de stations de ski. Parfois ces campings sont à une 20km du site et donc bien tranquilles. Les installations sont de bonne qualité et les prix sont conséquents, EUR40 par jour ne sont pas rares avec électricité.

No Comments

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.