L’île d’Elbe

Un vrai voyage dans la série des Livres de voyages anciens.


Paul Gruyer

Date de parution 1905. Original français, paru dans la série “Journal des voyages et des Voyageurs, le Tour du Monde” fondé par Édouard Charton en 1860

Récit de voyage sans doute véridique, environ 50 pages, précédées de la longue table des matières et suivies de la liste des gravures de toute la série sans. Nombreuses illustrations (gravures à partir de photos).

Version numérique sous divers formats: Le Tour du Monde; Île d’Elbe.

La série réunit différents auteurs et des régions du monde très diverses. Il en résulte une grande différence dans les textes. L’île d’Elbe est un territoire minuscule comparé à d’autres, elle se trouve représentée de manière si proéminente parce que l’île a un court passé glorieux avec le passage du dictateur Napoléon exilé. Ainsi bien deux tiers du petit livre traitent des dix mois du déchu sur l’île où il a laissé une bonne impression en modernisant un peu ce bout de terre. Les entretiens qu’il a avec des gens dont les parents avait côtoyés Napoléon sont divertissants, mais nullement représentatifs. L’auteur surmène l’histoire française de l’île en relatant que Victor Hugo y a passé des quelques jours heureux. Il ne précise qu’en passant que c’était lorsqu’il avait trois ans.

L’impression géographique donnée précise, elle se limite cependant aux stricte minimum facilement accessible. Ainsi au-delà de Portoferraio, les seuls axes parcourus sont vers l’est pour Rio Marina et vers le sud-ouest pour San Martino (retraite de Napoléon) et Marciana. C’étaient à l’époque les axes principaux, cependant l’île couvre bien d’autres zones tout aussi intéressantes. L’auteur ne précise pas exactement la durée de son séjour, mais il ne devait s’agir que d’une petite semaine.

Il s’agit d’une lecture facile invitant à la visite de l’île pour y découvrir bien plus.

Portoferraio vu du ferry en 2014

No Comments

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.