Voyage dans l’Aurès

Un vrai voyage dans la série des Livres de voyages anciens.


Dorothée Chellier

Atlas oriental algérien

Période du voyage 1895.

Environ 30 pages, sans illustrations. Titre complet: Voyage dans l’Aurès. Notes d’un médecin envoyé en mission chez les femmes arabes.

Version numérique sous divers formats: Voyage dans l’Aurès.

Il s’agit d’un compte rendu de mission dans les montagnes au nord-est de l’Algérie. Cette région était en principe administré par les colonisateurs français, mais dans la pratique elle était abandonnée à elle même. Dorothée Chellier, première femme docteur en médecine de l’Algérie coloniale, part dans cette région avec le but d’évaluer la fréquence de certaines maladies de la femme, des méthodes d’accouchement et d’avortement. Elle se rend très vite compte qu’elle doit faire bien plus que relever des statistiques, tout le monde la sollicite. Elle trace un portrait effroyable de l’état sanitaire et de la situation de la femme, abandonné à elle-même dans des situations où des simples gestes suffiraient à sauver la vie.

Elle donne sans doute aussi un des premiers aperçus géographiques et sociaux de cette région. Son récit et aussi un document militant pour la femme et pour la civilisation des populations Chaouis. Elle a bien raison de déclarer que c’est en agissant par les femmes que l’on accédera à cette population. Elle dit aussi qu’il n’est pas nécessaire de les soustraire à leur religion et à leur coutumes. En tant que médecin elle veut sauver des vies et donne pour cela des méthodes compétentes et modernes. Ses idées n’ont malheureusement pas été suivies.

Batna dans les Gorges de Ghoufi, le terrain où Dorothée Chellier avançait sur dos de mulets. Photo Wikimedia CCSA3 SiroccoAures

Carte du Djebel Aourès par Luis Rinn, 1893. Cliquer pour agrandir.

No Comments

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.