Gufuskálar près de Hellissandur

#16  -  - 

Jour 13, 2009.07.22

Comme nous restons sur la presqu’île de Snæfellsnes, nous entreprenons aujourd’hui le tour du cap et du volcan, cette-fois-ci cependant dans le sens contre les aiguilles d’une montre. Le temps est splendide, il reste du vent, mais il est relativement faible. Nous sortons shorts et t-shirts.

Route: Ólavsvík – 574 – Hellissandur – 574 – Írokrabrunnur – 574.

  • La route 574 est  goudronnée sur tout le cap depuis 2009

Abris de séchage de poisson à Gufuskálar

Notre premier arrêt est à Gufuskálar près de “bories” troués. Il s’agit de vestiges d’abris où le poisson était mis à pêcher. En effet, ces “bories” ne sont pas construites de manière étanche, au contraire on avait fait en sorte de poser les pierres de lave de manière à laisser une multitude de trous d’air. Ces trous ne sont pas spécialement grand, sans doute voulait-on éviter ainsi des vols par des mouettes et autres animaux sauvages.

Sur la côte de Gufuskálar restent les vestiges d’un centre de pêche du 15e au 20e siècle. La rampe de halage reste visible, rayée par la quille des embarcations. L’exportation de poisson séché vers l’Angleterre et les villes hanséatiques remonte au 15e siècle. C’était un facteur économique important pour les Islandais.

Abri de séchage de poissons à Gufuskálar

Vue de l’intérieur d’une “borie” de séchage de poisson

Avant 1900, on tirait les bateaux hors de l’eau après la pêche. Mais avec les bateaux à vapeur, trop lourds, cela n’était plus possible et Hellisandur avait besoin d’un port. Les plans commencèrent en 1906, les travaux débutèrent en 1922 et les dernières améliorations furent apportées en 1944. Mais le port était trop petit pour les bateaux de pêche toujours grandissants. Le port naturel de Rif de 1955 prit progressivement la relève et le dernier bateau partait de Krossvík en 1976.

Ancien port de Krossvík dabs la baie à Hellissandur

Antenne LORAN-C à Hellisandur

Avec sa hauteur de 412 m, la tour radio de Hellisandur est la plus haute d’Europe de l’Ouest. Elle a été construite pour le réseau de transmission LORAN-C (GRD 7970), un précurseur terrestre du GPS. Après l’arrêt du réseau LORAN-C dans les années quatre-vingt-dix, le mât d’Hellisandur a été converti en émetteur en grandes ondes pour la radio islandaise (RÚV) avec une fréquence de transmission de 189 kHz et une puissance de 300 kilowatts.

Tour radio de Hellisandur

Station radio RUV 189 kHz de Hellisandur

Source d’Írokrabrunnur

Toute la pleine volcanique au nord du Snæfellsjökull est très sèche, cette source se trouve à 2 mètres sous terre. Des marches mènent en bas et le couloir est couvert par un grand os de la tête d’une grosse baleine. L’accès n’était plus autorisé en 2009 à cause d’un risque d’effondrement.

Os de baleine à l’entrée de la Source Írokrabrunnur

Vieux ossements de baleine à Írokrabrunnur

Parc à moutons près d’Írokrabrunnur

#16  -  - 

No Comments

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.