Sur l’extrême cap de Snæfellsnes

#17  -  - 

Suite du jour 13, 2009.07.22

Nous continuons vers le cap principal de Snæfellsnes. C’est une côte rocheuse qui tombe à pic où nichent des oiseaux marins. Au nord du cap se trouve une belle plage où la marée descendante dessine des belles courbes sur le sable.

Route: Hellissandur – 574  – 579 – Svörtuloft – 579 – Skarðsvík – 579 – 574.

  • La route 574 est  goudronnée sur tout le cap depuis 2009
  • La piste 579 est passable mais étroite.

Côte du cap et le phare de Svörtuloft

Avec le beau temps le Phare de Svörtuloft fait très kitsch, beaucoup de phares sont peints en orange vif en Islande. Nous voulions repasser ici le soir car on aurait pu photographier un phare avec le volcan enneigé, mais ce coucher de soleil sera couvert.

Le phare a été bâti en 1914 et mis en service définitivement en 1931. Il est peint en orange comme la plupart des phares islandais.

Côte de Svörtuloft sur Snæfellsnes, vue vers le nord

Îlot couvert de déjections d’oiseaux marins

Colonie de Guillemot de Troïl sur Snæfellsnes

Nids de mouettes tridactyles à Svörtuloft sur Snæfellsnes

Phare de Svörtuloft. Photo: Alex Mededeff

Plage de Skarðsvík

Le soleil sera mieux orienté sur la plage de Skarðsvík. On est un peu abrité du vent, la mer est bleu, il ne manque que les palmes… La plage est parsemé de très grands galets arrondis: la roche volcanique est plus légère, les galets formés sont donc beaucoup plus gros que d’habitude.

Plage de Skarðsvík entre les rochers volcaniques noirs

L’eau ruisselle à contre-jour sur la plage de Skarðsvík

Alex et Nicolas sur la plage de Skarðsvík

Colonie de bernacles à Skarðsvík. Photo: Alex Medwedeff

#17  -  - 

No Comments

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.