Tour du Mývatn

#33  -  - 

Suite du jour 18, 2009.07.27

Route: Dettifoss – F862 – 1 – Reykjahlið

  • Cette route est goudronnée.

Nous rejoignons Reykjahlið au bord du Mývatn. Le camping est cher, il n’y a pas d’abris. Puis l’eau a un goût de souffre très fort. Elle n’est pas très encourageante notre arrivée à Mývatn. Mais au moins il n’y a pas de moustiques à cause de la forte pluie.

Camping de Reykjahlið

Les tentes se trouvent sur un petit carré épargné par la coulée de lave. Devant, à gauche, les installations sanitaires médiocres pour le prix élevé. À d’autres endroits d’Islande il y a bien mieux et parfois c’est même gratuit.

Le camping de Reykjahlið entre les coulées de lave

Le village est situé sur la rive Nord du lac Mývatn, au pied du volcan Krafla. Le volcan a toujours représenté une menace pour le village depuis l’établissement des premières fermes. Reykjahlíð fut en large partie rasée par la coulée de lave de 1729, l’église étant le principal bâtiment épargné.

L’église de Reykjahlíð vue du camping

Nous passons la fin d’après-midi à trois dans la voiture, nous prenons le repas sous l’au-vent, et puis on va vite se coucher.

Jour 19, 2009.07.28

Route: Sandvík – 85 – Ásbyrgi – F862 – Dettifoss – F862 – 1 Reykjahlið.

  • Ces routes sont toutes goudronnées.

Le matin, il pleut toujours un peu, le comble dans la région la plus sèche d’Islande. Mais des pauses de pluie nous permettent de faire les quelques excursions autour du Mývatn.

La bruine et le manque de soleil rendent photographier difficile.

Dimmuborgir

Il s’agit d’une formation volcanique située dans la région du lac Mývatn. Son nom signife Châteaux Sombres.

Dimmuborgir

Les crevasses dans la lave peuvent atteindre des longueurs de plusieurs kilomètres.

Détail de Dimmuborgir

Le trou est dans une partie de mur d’une cheminée de lave et ne forme donc pas une partie de tunnel de lave.

Arc de lave à Dimmuborgir

Alex et Nicolas sous l’arc de lave à Dimmuborgir

Ce tunnel donne sur une place fermée de toutes parts, le socle d’une cheminée de lave.

Alex et Nicolas dans un tunnel de lave à Dimmuborgir

Nicolas dans une cheminée de lave à Dimmuborgir

Nicolas et Alex dans un tunnel de lave à Dimmuborgir

Le Hverfjall est un stratovolcan apparu il y a 2500 ans. Il est le résultat d’une seule éruption. Le cône fait environ 250 mètres de haut et 200 mètres de profondeur pour un diamètre de 1200 mètres. Le sommet est accessible à pieds et offre des panoramas sur le lac et les montagnes environnantes. S’il avait fait plus beau, nous aurions entrepris l’ascension.

Hverfjall, 250 m

Au sud de la presqu’île Höfði

La côte est ici très escarpée mais il n’y pas les pseudo-cratères typiques du Mývatn. On les voit plus au sud et à l’ouest et par dessus le lac.

Malheureusement, il pleut de plus en plus et nous évitons de sortir trop longtemps de la voiture.

Au sud de la presqu’île Höfði au bord du Mývatn

Un pseudo-cratère est une formation ressemblant fortement à un cratère mais ne provenant pas directement du volcanisme. Les pseudo-cratères sont créés par des explosions de vapeur qui ont lieu lors du contact entre une coulée de lave et l’eau d’un lac.

Pseudo-cratère de Háey dans le Mývatn

Pseudo-cratères de Mikley dans le Mývatn

Skútustaðagigar au sud du Mývatn

Nous tentons une petite sortie à partir du parking de Kirkjumýri.

Pseudo-cratère de Geitagjá dans le Mývatn

Pseudo-cratère du Rófur à Skútustaðagigar

Pseudo-cratère Rófugerðishóll à Skútustaðagigar

Pseudo-cratère érodé de Músarhóll et au fond le petit lac Kalrsmýri

La tourbe sert de combustible par manque de bois. Le goût de fumée est ainsi beaucoup plus intensif, voire insupportable.

Il y a des sympathiques randonnées autour du Mývatn, mais avec cette météo épouvantable, nous plions bagages ici, passons encore à Krafla et Hverir. puis nous prendrons la route pour les fjords de l’est.

#33  -  - 

No Comments

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.